Flash Info du Comité Guillaume Tell du 18 mai 2016

Flash Info du Comité Guillaume Tell du 18 mai 2016
Vendredi 20 mai 2016

Armes : L’efficace mobilisation européenne des utilisateurs légaux d’armes à feu

La mobilisation européenne du Comité Guillaume Tell et de toutes les autres organisations nationales et européennes des chasseurs, des tireurs sportifs, des armuriers et des fabricants commence à porter ses fruits auprès des parlementaires européens dans le cadre de la modification de la Directive armes.

Depuis des mois, toutes nos organisations rencontrent en tête-à-tête les députés européens à Bruxelles, Strasbourg, Paris et dans toutes les autres capitales européennes pour défendre les intérêts légitimes des 10 millions de détenteurs légaux d’armes à feu.

Cette stratégie, discrète et efficace, nous a valu la dénonciation médiatique du ministre français de l’Intérieur qui a accusé le lobby des armes que nous représentons de bloquer toutes les réformes européennes concernant la lutte contre les trafics d’armes et le terrorisme. Nous revendiquons pleinement cette stratégie d’influence et de blocage pour empêcher l’amalgame cynique et volontaire de la Commission européenne entre les détenteurs légaux d’armes à feu, les délinquants et les terroristes.

Toutes nos organisations de chasseurs et de tireurs sportifs sont favorables à la lutte contre la délinquance armée et le terrorisme. Nous soutenons les mesures européennes et nationales qui vont dans ce sens à condition qu’elles ne s’acharnent pas contre les honnêtes citoyens détenteurs légaux d’armes à feu. C’est à ce titre que nous avons soutenu sans état d’âme la plupart des mesures raisonnables du plan national de lutte contre les armes illégalement détenues présentées par Bernard CAZENEUVE en novembre dernier.

Si le Parlement européen commence à nous entendre, c’est parce que nous défendons des mesures efficaces et de bon sens. La majorité des députés européens de la Commission LIBE a refusé, lors d’un vote lundi dernier à Strasbourg, tous les amendements liberticides visant à nuire aux détenteurs légaux.

Maintenant nous mobilisons les députés européens de la Commission IMCO qui ont déposé plus de 800 amendements et qui voteront le 27 juin prochain sur la proposition contestée de la Commission européenne.

En parallèle, le Comité Guillaume Tell, comme ses homologues des autres États membres, négocie avec le ministre de l’Intérieur pour contrer les initiatives de la présidence hollandaise du Conseil européen qui veut aller beaucoup plus loin que la Commission européenne contre les détenteurs légaux d’armes à feu.

Toutes les semaines, des membres du Comité Guillaume Tell rencontrent les conseillers du ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, afin que les engagements pris pour garantir le modèle français soient tenus.

A ce stade des progrès significatifs ont été obtenus sur de nombreux points, et en particulier sur le maintien en B des armes semi-automatiques.

Toutefois, la présidence hollandaise du Conseil européen tente de forcer la main des ministres de l’Intérieur pour limiter la contenance des chargeurs, comme si cette mesure pouvait avoir un impact pour lutter contre les terroristes et les trafics d’armes. Pour le Comité Guillaume Tell, cette proposition d’affichage médiatique ne correspond strictement à rien en termes de sécurité publique.

Le Comité vient de rappeler une nouvelle fois au ministre de l’Intérieur, que la France a la réglementation la plus cohérente de l’Europe et qu’il faut la conserver en l’état, car elle répond toujours aux enjeux de sécurité publique d’aujourd’hui.

A ce titre, le Comité dénonce avec fermeté le refus de certains États membres d’appliquer la Directive armes de 2008, comme par exemple, le Luxembourg.

Dans les prochaines semaines, le Comité Guillaume Tell, la FACE et les autres organisations européennes vont rencontrer à nouveau chaque député européen, qu’il soit ou non favorable aux détenteurs légaux.

Notre objectif est de se battre jusqu’au bout pour obtenir une Directive respectueuse des droits des détenteurs légaux qui soit enfin centrée sur la lutte contre les trafics.